Qu’est-ce qui ressort le plus de ce sondage ?


Ce sont les jeunes qui font la fête, plutôt des filles. Ces filles qui sont d’ailleurs beaucoup plus impliquées dans le sondage, elles ont envie de faire entendre leur voix pour améliorer les établissements actuels. En effet, elles recherchent des endroits plus conviviaux pour s’amuser, pour danser sans être embêtées par des garçons ne pensant qu’à la drague. On constate également que le tarif des boissons en boite de nuit est trop cher, c’est la crise. On boit avant car c’est mieux pour faire la fête et ça coûte donc moins cher. Les jeux sont appréciés mais il ne faut pas trop mélanger avec la danse, chaque chose à sa place. Les gens sont réticents sur les services après fête car ils considèrent qu’il faut s’assumer soi-même ; avec les comportements de débauche. Il faudrait donc soit empêcher les gens trop bourrés de rentrer en boite de nuit pour éviter les comportements nocifs et faire passer un message du genre il faut faire la fête tout en prenant plus soin de nous, il n’y a pas que la conduite en état d’ébriété qui soit dangereuse, c’est être sous l’emprise de l’alcool pendant toute la fête. Des campagnes existent déjà. Sinon il faut baisser les prix des boissons dans les boites pour rentabiliser encore plus les bénéfices de la boite mais surveiller les comportements et prendre en charge complètement les étudiants. Pour les nouveaux établissements, il faut développer l’idée mais bien prendre soin de séparer les salles et de faire attention au genre de personnes qui fréquentent l’établissement.